Manager

De quoi se compose le bon « salaire-mix » chez les jeunes professionnels? Les avantages salariaux vs les 0 sur la fiche de salaire

Temps de lecture: 4 mins. Par Max.

Durant notre étude YPAI portant sur les jeunes professionnels, nous avons remarqué que ces derniers sont nombreux à considérer l'environnement de travail ainsi que les opportunités de développement comme des critères essentiels lors du choix d'un futur employeur. Le critère "salaire et bénéfices" n'est pas en reste en apparaissant en troisième position sur le podium. En tant qu'employeur, il parait alors intéressant de se pencher sur ces critères si l'on souhaite attirer, puis engager des jeunes professionnels suisses.

Le YPAI, à télécharger ici!

Les résultats de notre étude nous ont jusqu’ici amenés à analyser et essayer de comprendre pourquoi un jeune professionnel favorise la montée en compétences plutôt que la montée en management, pourquoi les Suissesses découvrent leur potentiel en entreprise plus tard que les hommes, et finalement quelles sont les limites de la culture d’entreprise dans le recrutement. Cette fois-ci nous nous sommes penchés sur le critère du salaire et des avantages et avons essayé d'en expliquer les caractéristiques, mais surtout l'importance de la combinaison entre les deux.

D'ailleurs, il est important de noter que le critère le salaire et les avantages a de l'importance pour l'ensemble des secteurs. Chez les jeunes professionnels issus de filière économique, 60% d’entre eux l’ont sélectionné comme critère important, respectivement 58% et 53% pour les jeunes ingénieurs et les techniciens informatiques.

Énoncer un salaire est simple, clair, et ce dernier se résume finalement à une quantité de chiffres sur un contrat. Contrairement aux aspects plus émotionnels comme l'environnement de travail ou le développement technique et intellectuel, le salaire est un élément commun à tous les travailleurs, quel que soit son âge, son poste ou son expérience. Il correspond à la valorisation chiffrée du travail fourni.

C’est un élément que l’on peut facilement comparer dans le cadre de son métier en en discutant avec ses pairs ou en se renseignant sur internet. Chez Academic Work, nous conseillons l'utilisation de ces outils afin de se situer:

Lors d'une négociation de salaire, certains éléments sont parfois négligés: les avantages non chiffrés, c'est-à-dire en nature, sous forme non monétaire et pris en charge par l'entreprise. L'employeur peut les offrir à son salarié en plus du montant qu’il lui verse chaque mois. Ceux-ci correspondent à des avantages tels qu’une carte de gym ou une voiture de fonction et peuvent apporter une grande valeur pour le futur employé au-delà du salaire.

D'ailleurs, 59% des répondants de notre étude YPAI considèrent que le salaire et les avantages est un critère important lors du choix d’un futur employeur. Il est particulièrement intéressant d’observer que même si le salaire est important, les avantages le sont tout autant: les répondants ont beaucoup insisté sur ces derniers plutôt que sur le montant des rémunérations.

« Cela ne doit pas forcément être un salaire énorme, cela pourrait aussi être un supplément, comme une adhésion sportive, des vacances plus longues ou la possibilité de travailler à domicile »

Tous les résultats de notre étude en téléchargement ici

Chez Academic Work, nous avons décidé d’appeler cette combinaison entre le salaire et les avantages le salaire-mix . De nos observations, nous nous sommes demandés comment les entreprises peuvent définir un salaire-mix pertinent, avec pour objectif d'attirer et d'engager les meilleurs employés.

Le salaire, souvent évoqué, rarement discuté

Le salaire, troisième critère choisi par les jeunes professionnels

Lors de notre étude, nous avons remarqué que le salaire et les avantages figure parmi les trois critères les plus cités pas les jeunes professionnels concernant le choix d'un futur employeur, après l'environnement de travail / collègues sympathiques et les possibilités d'évolution / de développement.

Ce résultat nous indique que pour les jeunes professionnels suisses, le salaire est un critère important, en complémentarité de critères ayant trait à l'épanouissement social et professionnel. Nous pourrions expliquer ces choix par le fait qu’un employé suisse passe aujourd’hui plus de huit heures par jour (en moyenne) sur son lieu de travail. Prenant ceci en compte, un jeune travailleur privilégie l’environnement de travail et les collègues sympathiques en pensant à son bien-être mental avant les chiffres sur son compte en banque. Cependant, ces mêmes personnes comprennent également la réalité du marché du travail et leur valeur pour l’entreprise.

Comme le dit l’expression, « tout travail mérite salaire » et chaque travailleur veut se sentir valorisé par son employeur. Même si la valorisation ne passe pas uniquement par le salaire, une valeur chiffrée permet de se positionner sur le marché et se comparer aux autres travailleurs effectuant les mêmes tâches chez un autre employeur, par exemple. L’entrée dans la vie adulte et ses contraintes financières renforcent de fait son importance. Nous verrons dans la suite de cet article qu’il y a d’ailleurs une différence entre les étudiants et les employés déjà en poste, les employés valorisant ce critère plus fortement que les étudiants.

La différence entre le salaire et les avantages – et pourquoi tout le monde y gagne

Il est intéressant de constater que notre critère « salaire et avantages» n’est pas que chiffré: il prend aussi en compte les avantages en nature qu’un employeur met à disposition pour ses employés.

Ces avantages comportent, entre autres:

Salle de sport, carte de fitness pour les employés d'une entreprise

Lorsque nous analysons ces différents avantages, nous remarquons que certains d'entre eux permettent de créer une réelle situation win-win entre l’employeur et l’employé. Une carte de gym offerte par l’entreprise, par exemple, peut créer un réel avantage pour l’employé qui n’aurait peut-être pas pris l’initiative d’aller s’inscrire à une salle de sport pour des raisons financières ou un manque de motivation. Lorsque celle-ci lui est offerte par l’entreprise, elle lui donne une motivation supplémentaire de faire du sport et de se maintenir en forme.

Du côté de l’entreprise, proposer des avantages en nature permet, d'un point de vue comptable, d'accorder une valeur supplémentaire à une offre d'emploi tout en limitant l'augmentation des charges sociales qu'aurait engendrée une revalorisation chiffrée du salaire.

De plus, en fonction des avantages choisis, c'est une façon pour l'employeur de refléter la culture d'entreprise qu'il souhaite implanter dans son organisation. Par exemple, il peut mettre l'accent sur le niveau de vie de ses employés, avec une voiture de fonction, une classe business pour les voyages professionnels etc. Ou alors, il peut refléter des valeurs de flexibilité et de confiance, avec la possibilité de faire du home office, des congés payés supplémentaires etc.

Communiquer autour de la culture d'une entreprise est très à la mode, mais malheureusement les actions concrètes sont trop souvent inexistantes ou superficielles. Réfléchir autour d'un pack d'avantages qui reflèterait concrètement les valeurs de la structure s'avère alors pertinent. C'est une façon de communiquer en interne et en externe sur les actions réelles que vous souhaiteriez mettre en place. Chaque entreprise peut ainsi orienter la façon dont elle souhaite proposer des avantages à ses collaborateurs.

Cependant, un employeur doit bien choisir les avantages qu’il veut offrir. Le plan de retraite par exemple, n'est pas valorisé par les profils les plus juniors car trop abstrait ou éloigné de leurs préoccupations actuelles. Difficile, donc, de trouver des avantages ici pour l’employeur.

« À notre âge (la LPP) ce n’est pas du tout déterminant, car on ne sait pas combien de temps on va s’engager dans une entreprise, donc si je commence à leur dire “euh et au niveau du plan de retraite" »?

Maxime, 25 ans, chef de projet et business analyst consultant

Le bon salaire mix: quels en sont les composants?

Un bon salaire mix est constitué d'un salaire chiffré correspondant aux prix du marché qui, combiné à un pack d'avantages pertinents, permettra à l'entreprise de se différencier par rapport aux concurrentes avec lesquelles les candidats seront en négociation.

Chaque entreprise peut constituer son propre pack d'avantages en fonction des personnes déjà en poste et du profil recherché. Pour se faire, il est possible de:

Chez Academic Work, nous continuons de remarquer à quel point la rémunération et les avantages ne sont pas à négliger pour attirer les jeunes professionnels. Lors du panel organisé pour le YPAI 2018, tous les jeunes professionnels présents n'ont cessé de nous détailler les avantages auxquels ils souhaiteraient prétendre une fois en poste, laissant de coté le salaire chiffré.

Faire apparaître les bénéfices tôt dans le processus de recrutement parait donc être un levier d’attractivité auprès de ce groupe cible.

Le salaire est-il un facteur motivation lors de la réalisation de projets?

Les composants d'un bon salaire mix

Faisons maintenant la distinction entre les critères du choix d’un employeur et les facteurs de motivation d’un employé.

En effet, le critère le salaire et les avantages a été choisi à hauteur de 59% comme étant important lors du choix d'un employeur. "Lors du choix d'un employeur" implique ici un état de projection, c'est-à-dire un changement de situation comme un nouveau poste, une nouvelle entreprise ou une première expérience professionnelle.

Cependant, une fois en poste, d'autres facteurs de motivation rentrent en jeu. À la question "Qu'est-ce qui vous motive à vous dépasser?", la réponse un bonus/plus haut salaire n’a obtenu que 13% des réponses. La majorité des jeunes professionnels favorisent la recherche de sens et l'opportunité de s'améliorer dans ses tâches.

Qu'est-ce qui vous motive à vous dépasser?

Nous constatons de fait que la négociation du salaire est importante lors de la phase de recrutement, mais qu’une augmentation de salaire ou un bonus est moins importante lorsque l’employé est en poste, pour booster sa motivation.

Cette nuance n'est pas homogène pour tous les secteurs: les employé dans le domaine économique ont cité « un bonus/plus haut salaire » à hauteur de 17% alors que les techniciens informatiques l'ont mentionné à hauteur de 9% et les ingénieurs 8%.

Nous constatons aussi un certain écart entre les sexes des répondants: les femmes ont été 11% à mentionner cette réponse contre 15% pour les hommes. En ce qui concerne la différence entre les étudiants et les employés, ces derniers ont été 17% à répondre que ce facteur les motivait contre 14% des étudiants. Or, là où l’écart est le plus creusé, c'est entre les femmes étudiantes et les hommes étudiants. En effet, seul 11% des femmes étudiantes ont mentionné ce facteur de motivation contre 19% des hommes étudiants.

Ceci nous donne certaines indications sur l’importance de la négociation des évolutions salariales une fois en poste, selon la situation du prospect que nous aurions en face de nous. Il en vient donc à l’employeur, dans son processus de recrutement, d’analyser quel est le bon « salaire-mix » lors de chaque entretien, ainsi que d’identifier l’importance de l’évolution salariale sous forme d’augmentation ou de bonus pour le prospect interviewé.

Définir le bon salaire-mix pour ses employés

Lors d’un recrutement, analyser le type de profil que l’on recherche et comprendre quels seront les avantages qui attireront le plus ces prospects augmentera nos chances de succès.

Nous pouvons également utiliser les autres critères choisis par nos répondants comme étant les plus importants – l’environnement de travail/collègues sympathiques » et « les possibilités d’évolution/de développement » – pour définir quels seraient les meilleurs avantages à mettre en place. Les activités de team building, par exemple, peuvent être un très bon avantage à citer pour améliorer le critère numéro 1, alors que des formations offertes peuvent, elles, contribuer à l’amélioration du critère numéro 2.

Le bon « salaire-mix » ne peut être prédéfini et demande une réflexion sur la culture d’une entreprise ainsi que les personnes que celle-ci veut recruter. Ce que les répondants ont voulu mettre en valeur durant notre étude, est que le salaire est composé de plusieurs éléments et qu'en tant que recruteurs, nous devons prendre avantage de ceci et définir le bon « salaire-mix » pour chacun.

Négociations autour du salaire

Conclusion

Dans cet article, nous avons souhaité mettre en lumière l'importance de la rémunération pour les jeunes professionnelles, qui ne se limite pas uniquement à un salaire chiffré, bien que celui-ci reste essentiel.

Un nouveau prospect ou même un employé déjà en poste sera reconnaissant d’obtenir des avantages en nature, en fonction de son poste et de son profil. Chaque entreprise peut utiliser cet outil pour augmenter la satisfaction de ses employés et son attractivité pour ses futurs collaborateurs. N'oubliez pas que c'est également l'opportunité de refléter de manière concrète votre culture d'entreprise et les valeurs qui la composent.

Les avantages sont nombreux et en combinaison avec un salaire adapté au poste et au secteur, votre « salaire-mix » vous permettra de vous positionner comme l’entreprise la plus attractive sur votre marché.

Bon recrutement !

Partager l'article